Permis à point à l’école

Publié le par Sabine Ganansia


Dépister la délinquance au berceau…

L’idée fait des émules, comme le montre ce permis à points, instauré dans une école de l’Est de la France. Chaque semaine, les élèves ont un quota de 10 points qui sont décomptés en fonction de leur comportement.
Une insulte ou une bagarre vaut deux points, le fait de « ne pas se déplacer dans le calme » ou d’abîmer ses affaires en vaut un, etc. A la clé, une convocation des parents si l’enfant n’atteint pas la moyenne à la fin de la semaine. Au bout d’un semestre inférieur à 5 points, « mise en place d’une équipe éducative comme le stipule le règlement » avant « l’ultime solution », l’expulsion de l’élève fautif…
Un relent de « bonne vieille méthode à l’ancienne » en totale contradiction avec toutes les études (qui ne datent pas d’hier) qui montrent qu’il vaut bien mieux valoriser un enfant pour ses progrès plutôt que de le stigmatiser ses fautes. Et pourquoi pas moins deux points si tu ne dénonces pas ton petit copain sans papiers, moins un si tu lui prêtes un crayon...

Publié dans Carnet Nomade

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article