Les premières heures du RAJ, rassemblement des journalistes de terrain

Publié le par Laure.

Ca y est, ça prend forme ! Les journalistes de terrain concrétisent leur volonté de réagir aux Etats généraux de la presse écrite, organisés sur leur métier... et sans eux.

Le RAJ, le Rassemblement des Associations de Journalistes, est né officiellement ce matin, pour faire entendre la voix de "ceux qui font", rédacteurs, secrétaires de rédac, maquettistes, iconos, photographes et autres directeurs artistiques.

Le Monde a publié hier un point de vue du Forum des sociétés de journalistes intitulé "Le pluralisme oublié." 
Un extrait du début de l'article : "Singuliers Etats généraux de la presse écrite où n'ont été concédées que deux places - sur 140 participants - aux représentants des sociétés de journalistes. Et encore, au terme d'âpres négociations avec l'Elysée qui en disent long sur l'objectivité des débats." :
A lire sur :
http://www.lemonde.fr/archives/article/2008/11/11/le-pluralisme-oublie_1117267_0.html

Vu le nombre hallucinant d'associations de journalistes terrain de tout poil et toute sorte, on pourrait vite se retrouver nombreux dans le RAJ. Les premiers signataires représentent déjà 1600 adhérents, un bon début ;-) Pour info, le mail du RAJ est raj.asso.contact(at)gmail.com

Dans la liste des objectifs de ce rassemblement : défendre une info de qualité, sauvegarder le pluralisme de la presse et retrouver la confiance des lecteurs.
Car on aurait pu l'oublier mais on écrit tout de même à priori toujours pour des lecteurs... et sont-ils représentés, eux dans les Etats généraux ? Ben non, ce serait trop logique.

Alors, récapitulons : voici de grandes et belles réunions organisées sur la presse écrite, sa réalité et son avenir, qui n'écoutent ni les avis des journalistes, ni ceux de leurs lecteurs.
Drolatique, non ?

Laure.

Publié dans Médias Débats

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sophie 13/11/2008 16:04

Pour faire bonne mesure, le lien vers le site des Etats Générauxhttp://www.etatsgenerauxdelapresseecrite.fr.Je trouve très intéressant le lancement de ce type de consultation. Mais son titre m'interpelle, pour le numérique l'Elysée avait choisi "Assises du Numérique", pour l'écologie "Grenelle de l'environnement" et là "Etats Généraux de la presse écritre", me semble un vocabulaire bien risqué. Alors comment, s'étonner que les journalistes et encore plus les pigistes ne soient représentés ?  En 1789 c'était la paysannerie qui manquait à l'appel... enfin, tout le monde sait comment ça s'est terminé. Il ne faut pas trop chatouiller la fibre révolutionnaire qui sommeille en nous.